La bourse ou la loi : le droit des marchés à l’aube du XXIème siècle

(hiver 2013)

L’âge de raison n’est pas un vain mot lorsque l’on en vient à parler des marchés financiers. Savoir s’ils l’ont déjà atteint reste une question en suspens. Les figures du taureau et de l’ours pour décrire la tendance haussière ou baissière des marchés symbolisent bien l’importance de la passion dans la finance, parfois au détriment de la raison. Et c’est alors au droit, et donc aux Etats et leurs émanations, qu’il revient de faire aux marchés raison garder. Ce qui ne va pas sans difficulté comme le souligne Joseph Stiglitz.