Les mutations de la violence et de son traitement par le droit

(hiver 2016)

La violence et le droit sont des thèmes qui, depuis des temps immémoriaux, parcourent les sociétés humaines les plus diverses. La tension entre ces deux frères ennemis fonde bien des systèmes juridiques. Car si le droit a souvent pour mission de réguler la violence, c’est bien sur elle qu’il fonde son efficacité, par la menace de la coercition, l’exercice d’une violence alors « légitime ».

Si cette tension est dans le droit plus prégnante que jamais, notamment au sein de la réforme du droit des obligations, elle l’est aussi et plus tristement dans l’actualité depuis janvier 2015. D’aucuns arguent de la faiblesse du droit face à la violence que nous avons subie, tandis que d’autres pointent au contraire sa trop grande brutalité dans la réaction. Ainsi, l’actualité judiciaire nous montre que le droit continue malgré tout de jouer – ou à tout le moins essaye de jouer – son rôle de régulateur tout en produisant lui-même sa part de violence.

View Fullscreen