Quel avenir pour la coopération transatlantique ?

(Hiver 2018)

 

 

Qu’est-ce que le transatlantisme ? Qu’il s’agisse de traités, d’alliances ou de la ‘simple’ coopération juridique internationale, cette notion varie selon celui qui l’emploie, mais surtout en fonction du lecteur. C’est pourquoi La Revue des Juristes de Sciences Po a choisi dans ce numéro 14 de présenter des auteurs originaires de chacun des bords de l’Atlantique, et ce afin de mieux confronter leurs points de vue.

Au sein de l’Union Européenne et autour d’elle, la résistance face à une coopération internationale toujours plus grande est bien en place. Aux Etats-Unis, l’élection de Donald Trump a rendu évidente la défiance d’une partie de la population après l’internationalisme des années Obama. Sous la pression populaire, des chefs d’Etat organisent le retrait, plus ou moins structuré, d’alliances pourtant installées. Du Brexit à l’ALENA, du CETA à l’OMC, la coopération internationale semble bien instable en ce qu’elle implique les Etats, et pourtant toujours plus importante pour les autorités de régulation, en particulier face aux crises financières des dernières années.